Lhakpa Nuru
Les enfants de la Fondation

En une vingtaine d’années, la Fondation a développé six projets culturels Sherpa dans les vallées de l’Everest et du Makalu (rénovation de moulins, de chörtens et de monastères). Elle a surtout contribué à éduquer complètement 34 enfants orphelins (21 garçons, 13 filles) dont le père est mort en expédition.

Aujourd’hui, 14 sont déjà des professionnels avec un métier dans les mains. Cinq, au total, ont reçu un Bachelor grâce à des «bourses Hélène Berr»:

Bourses en mémoire d’Hélène Berr

En Janvier 2008 paraissait le livre «Journal d’Hélène Berr». Cette jeune fille de 21 ans, agrée d’anglais commence à écrire son journal en 1942 alors que les lois anti-juives de Vichy vont faire basculer sa vie. Elle mourra à Bergen Belsen quelques jours avant la libération du camp. Cinquante ans durant, ce manuscrit n’a existé que comme un douloureux trésor familial. Ce témoignage éclairé et d’une qualité littéraire exceptionnelle en fait un document de référence.

Les ayants-droit ont décidé en décembre 2008 de répartir une partie des droits d’auteur à 3 associations et fondations poursuivant un but humanitaire et particulièrement les enfants. En effet pendant la guerre Hélène Berr a participé étroitement au sauvetage de plus de 500 enfants.

La Fondation Benoît Chamoux a été retenue. Le souhait de l’un des donateurs, Mariette Job, nièce d’Hélène Berr, est que le montant alloué soit consacré à une bourse pour les études supérieures des étudiants de la Fondation. Celles-ci s’appellent: Fondation Benoît Chamoux «Bourses Hélène Berr» et à ce jour, 8 étudiants ont pu faire leur Bachelor grâce à ces bourses.